Notre Identité

Nous sommes un Groupe de Camerounaises et de Camerounais vivant en Chine, Militant(e)s et Sympathisant(e)s du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC).

 

Objectif

Notre objectif est de parvenir dans les délais les plus raisonnables à la création d’une Section RDPC en Chine, ou de tout autre organe ou représentation de notre grand Parti national, en accord avec les Statuts et les règlements qui le gouvernent.

 

Historique

EN effet, les initiales en faveur de la création en Chine d’une structure du RDPC ne datent pas d’aujourd’hui. Pour les plus significatives, elles remontent, dans l’histoire récente au début des années 2010, lorsque sous la houlette d’un certain SAMUEL BEMA, un Groupe de Camerounais basés à Shanghai a entrepris de sensibiliser leurs compatriotes en Chine sur la nécessité de mettre en place un organe du RDPC dans le pays de MAO. Au bénéfice d’une part de la montée en croissance des effectifs des ressortissants Camerounais en Chine, et d’autre part, de la position stratégique que la Chine occupait désormais au rang des partenaires au développement du Cameroun, le « Groupe de Shanghai » n’a ménagé aucun effort pour parcourir les principales métropoles de Chine réputées à forte concentration de Camerounais, pour porter ce message patriotique, notamment auprès des associations et autres regroupements de Camerounais établis.

Après le départ de Chine du porteur du projet en 2012, il a fallu attendre le début de l’année 2016, pour voir la flamme du Parti du Renouveau être ravivée, cette fois à partir de la ville de Jinan, chef-lieu de la province du Shandong en Chine.

À la faveur du développement des moyens de communication, notamment à travers l’exploitation des réseaux sociaux, le « Mouvement de Jinan », conduit par Monsieur  BABILA FORSUH gagne rapidement les autres villes de Chine et mobilise progressivement les Camerounais au travers des leaders des principales associations. Un comité de coordination est mis sur pied, un Groupe WECHAT également pour faciliter les communications entre les membres, et des concertations régulières se tiennent à Beijing et dans d’autres villes pour définir les stratégies et évaluer les actions menées sur le terrain.

 

Genèse

Au regard de l’intérêt croissant du mouvement au sein de la population camerounaise en Chine et de la nécessité éventuelle de rapprocher le leadership du mouvement du siège des institutions camerounaises en Chine, en l’occurrence l’Ambassade du Cameroun à Beijing, une importante réunion de coordination s’est tenue à Beijing, le 03 septembre 2016, qui débouchera sur deux importantes résolutions pour la conduite à venir du mouvement. Il s’agit notamment de la désignation d’un nouveau Coordonnateur général, et l’adoption d’un organigramme de la structure devant conduire le mouvement jusqu’à la création de la Section RDPC/Chine.

 

Coordonnateur Général

La rencontre du 03 septembre 2016 porta ainsi à la tête du mouvement, Monsieur ELLE ELEIH, initialement coordonnateur du mouvement pour la région de Beijing, en qualité de Coordonnateur général.

 

Comité de Coordination

En ce qui concerne l’organigramme de la structure de coordination du mouvement, un Comité de Coordination a été mis sur pied, comprenant un Coordonnateur général assisté de Coordonnateurs régionaux. Ces derniers étant chargés de la mobilisation des compatriotes dans leurs régions respectives, et de l’enregistrement de ceux-ci, en perspective de la création de la Section. Le Coordonnateur Général, de concert avec les Coordonnateurs régionaux, définit par ailleurs les grandes orientations du mouvement..

 

Les Régions Pilotes

À ce stade, le mouvement se déploie prioritairement dans huit (08) régions de Chine, identifiées comme régions pilotes à partir desquelles le mouvement devrait s’étendre, en fonction autant de l’intérêt que de la présence effective des Camerounais dans les localités visées.

Le Comité de Coordination comprend donc pour le moment un (01) Coordonnateur général et huit (08) Coordonnateurs régionaux, sachant que le nombre de Coordonnateurs régionaux pourrait varier en fonction du développement et du déploiement sur le terrain.

 

Nos Démarches

Au titre de ses actifs, le Comité de Coordination a, immédiatement après son entrée en fonction, saisi officiellement le Secrétaire Général du Comité Central du RDPC, pour le tenir informé de l’existence du présent mouvement en Chine; tout en sollicitant la conduite à tenir, pour sa reconnaissance par les plus hautes instances du Parti et l’installation, en temps opportun, d’une Section RDPC en Chine. Ladite correspondance a été adressée avec ampliation à la Présidence de la République, , dans les Services du Premier Ministre, au Ministère des Relations Extérieures, et à l’Ambassade du Cameroun à Beijing, à toutes fins utiles.

A cette date (15 octobre 2016), Le Comité Central du RDPC n’a pas encore fait connaître sa réaction. En attendant, le mouvement compte déjà près de 200 membres dûment inscrits dans les registres.